L’association Morgane
CONTACT
SOUSCRIPTION
English Version
Assocition Morgane
LES PROJETS
L’histoire....

L’association Morgane a été créée en janvier 2003, un an après le décès accidentel de Morgane, par ses parents et amis, avec l’intention de prolonger l’action éducative qu’elle souhaitait mener. Au cours de ses études et dans la perspective de son entrée à l’IUFM, Morgane avait fait un stage à l’école élémentaire Ange Guépin de Nantes qui pratique la pédagogie Freinet. Elle en était revenue enthousiaste et persuadée que c’est dans ce sens qu’il fallait agir pour l’épanouissement de l’enfant. Elle aurait souhaité partir enseigner en Afrique.

Des rencontres
JPEG - 88.4 ko
JPEG - 216.3 ko

Jean Le Gal, Docteur en sciences de l’éducation et chargé de mission aux droits de l’enfant et à la citoyenneté, nous a mis en contact au Sénégal, avec Papa-Meïssa Hanne Président de l’Association Sénégalaise de l’École Moderne, qui regroupe 350 instituteurs avec pour « objectif principal de vulgariser, d’adopter la philosophie et les techniques Freinet et de promouvoir toute innovation allant dans le sens de l’édification d’une école laïque, populaire, moderne et libératrice  ». L’ASEM est donc un cadre de concertation, de travail et de formation continue de ses membres.

Partenariats

Les instituteurs de l’ASEM, seuls décideurs de l’utilisation des moyens que nous apportons, expriment très vite leur besoin fondamental : la construction d’un centre de documentation et de formation des enseignants, également siège de leur association. Le projet d’origine prévoit qu’ultérieurement, une école élémentaire et une école maternelle lui seront associées. Le développement du Sénégal passe nécessairement par un enseignement de qualité, malheureusement, le pays ne peut assurer seul une formation adaptée pour ses enseignants. Pour des raisons budgétaires, la durée des formations se raccourcie et, actuellement, avec le BEPC et quelques mois de formation complémentaire, un étudiant peut être nommé instituteur-volontaire de l’éducation dans une classe pouvant compter jusqu’à 120 élèves. Il est souvent désarmé et ne peut qu’appliquer des recettes peu efficaces. Les méthodes de la pédagogie moderne sont une réponse à ces situations extrêmes. Les comparaisons, au Sénégal, des résultats au CFEE et à l’examen d’entrée en 6ème le montrent.

Le maire de Dagana, ville de 25 000 à 30 000 habitants située au bord du fleuve Sénégal au Nord du pays a très rapidement donné un premier terrain de 3 000 m² au projet. Il accueille les bâtiments du Centre de Formation et de Documentation Morgane que nous y avons construits. Fin mai 2005, la Ville de Dagana continue de nous accompagner et fait don d’un nouveau terrain de 13 000 m², mitoyen du Centre Morgane, pour accueillir la construction du groupe scolaire Célestin Freinet associé au Centre.

Le centre Morgane
JPEG - 351.2 ko

La construction du Centre Morgane a été réalisée dans des délais très courts. Démarré en septembre 2003, il a été inauguré le 29 octobre 2005 avec une grande émotion, en présence de nombreuses personnalités, d’instituteurs, de représentants de l’Association Morgane et d’habitants de Dagana. Mais ce n’était qu’une étape, car la construction du groupe scolaire était inscrite dans les projets d’origine.

L’école élémentaire
JPEG - 127.2 ko

De 2005 à 2008, en partenariat avec la Ville de Dagana, le CGE, les associations du quartier Diamagueune et l’association Réunion-Dagana, qui réunit des élèves, des professeurs et des parents d’élèves de l’école Vitruve (Paris 20ème), nous pilotons la construction du groupe scolaire baptisé Célestin Freinet par le conseil Municipal de la Ville de Dagana. L’école élémentaire de six classes est inaugurée en novembre 2008. En parallèle, nous mettons en place avec les instituteurs de l’ASEM un double dispositif d’aide à la formation de formateurs et d’octroi de bourses accordées aux instituteurs demandeurs de formation.

L’école maternelle
JPEG - 156.6 ko

Dès la fin 2009, après en avoir réuni le financement, l’association Morgane donne le top départ de la construction de l’école maternelle de trois classes. La première classe, la cuisine et les toilettes ont été ouvertes dès la rentrée 2010 et l’école a été inaugurée du 9 au 11 décembre 2011 en présence du Ministre de l’Education Nationale.

L’amélioration de la pratique du français

A la demande des instituteurs de l’ASEM, et en collaboration avec des enseignants universitaires de Nantes-Saint Nazaire, nous avons entamé en mai 2013 les premières actions de perfectionnement à la pratique de la langue française auprès d’un public de 25 instituteurs. En effet, au Sénégal le français est la langue unique de l’enseignement obligatoire, mais très exceptionnellement la langue maternelle des élèves. Il faut donc approcher l’enseignement différemment, dans une optique français-langue-étrangère. Dans un premier temps, l’amélioration des pratiques vise les instituteurs eux-mêmes, avant de se diffuser vers les élèves. Une nouvelle session sera organisée en mars 2014.

La salle polyvalente devient l’espace polyvalent

Après de longues tractations menées depuis 2012 par le bureau de l’ASEM, et l’association Morgane, le conseil municipal de la Ville de Dagana nous a attribué (octobre 2013) un nouveau terrain de 10 000 m² pour réaliser notamment la construction de la salle polyvalente qui devra terminer le projet de construction initialement imaginé.
JPEG - 398.5 ko

Entre temps, enrichie de la réflexion menée autour des actions conduites dans le cadre de la préfiguration de ce projet, la réflexion a évoluée et la salle polyvalente est devenu un espace polyvalent qui comprendra :

  • une salle de spectacle-projection de 150 places principalement dédiée aux projections cinématographiques et aux activité artistiques scolaires de jour
  • une scène et un amphithéâtre couverts de 350 places adultes (450 places enfants) pour les grandes réunions scolaires liées aux pratiques de la pédagogie Freinet et aux spectacles scolaire et tous publics de jauge moyenne
  • une scène couverte ouvrant sur l’extérieur pour les spectacles de grande jauge (1 000 personnes et plus ?)
  • un espace boisé pour les réunions familiales avec la mise à disposition d’une cuisine et d’un coin cafétéria
  • des salles de petites réunions, d’exposition et une cafétéria
  • des locaux techniques ainsi que des réserves et des circulations en nombre suffisant
JPEG - 111 ko

Pour la construction de cet ensemble de 900 m², l’idée est de mélanger l’utilisation des techniques modernes et ancestrales revues à l’aune des contraintes techniques du moment. Ainsi, une part importante sera donnée à l’utilisation de la brique de terre crue, pressée sur place avec la main d’oeuvre et les matériaux locaux.

La formation à l’image

En partenariat avec l’association Nantaise Ciné Femmes et l’ASEM, nous avons organisé du 17 au 20 Février 2016 à Saint-Louis et à Dagana au centre Morgane (classes de CI-cours d’intégration précédant le CP et CP) un stage intitulé "l’image : découvrir, inventer, créer" destiné à dix-huit enseignants sénégalais.
Les objectifs de cette formation étaient doubles. D’une part, exercer le regard critique des stagiaires face aux images de plus en plus présentes dans l’environnement (internet, magazines, télévision etc.). D’autre part, proposer des activités à expérimenter en classe autour de l’image, afin de développer les facultés imaginatives des enfants, faciliter leur expression par les arts plastiques et accroître leurs compétences grâce à cette discipline. La formation était organisée autour de moments théoriques, entrecoupés d’exercices pratiques eux-mêmes suivis d’expérimentations en classes avec les élèves du groupe scolaire Célestin Freinet de Dagana.
La réalité budgétaire nous rattrape

La construction d’un bâtiment uniquement en brique de terre crue (BTC) que nous envisagions initialement est devenu irréaliste. Surtout après que deux financeurs sur lesquels nous comptions n’ont pas répondu présent. Avec Julien SORIA, l’architecte bénévole du projet et nos partenaires de l’ASEM, nous avons repensé la dimension et l’économie du projet. Nous nous résignons à ne construire que l’essentiel, l’indispensable. C’est suffisant direz-vous ? Certes, mais nous savons aussi que c’est parfois le petit superflu qui fait l’aisance et le confort, notre projet préservera l’avenir. Nous avons donc collectivement recentré le projet sur :
-  La vie du groupe scolaire et de l’ASEM, et la diffusion cinématographique ;
-  La vie du quartier, de la région et l’organisation de manifestations artistiques ou familiales ;
sans sacrifier un seul des éléments du programme qui font la colonne vertébrale du projet.

Les constructions ont débuté en décembre 2016. Nous avons choisi de commencer par une partie du mur d’enceinte, celle qui permettra de sécuriser le chantier, lequel démarrera en février 2017 pour le bâtiment.
Une visite virtuelle du bâtiment est d’ores et déjà possible ->Visite

Merci

Ces actions sont menées grâce au soutien financier des 850 membres (2015) de l’association, de la Région Pays de la Loire, du Département de Loire Atlantique, du Groupe Alpha, de la Ville de Nantes ainsi que d’autres entreprises ou fondations intervenues ponctuellement sur le projet. Nous les remercions ici de leur soutien passé et à venir…..

Mais au-delà de ces soutiens indispensables, ce qui fait la réussite de ce projet est une conception partagée de la collaboration Nord-Sud. Un échange dans lequel « la main qui donne » est attentive à ne pas rester « au-dessus de celle qui reçoit » mais aussi celle qui reçoit à ne pas être sous celle qui donne….

Blandine DEVOUGE,
Présidente.

Décembre 2016

© 2017 - L'association Morgane